Gastronomie

La gastronomie est ici chez elle . Le Pays de Saint-Yrieix est une véritable terre de goûts . Nos spécialités : la madeleine de Saint-Yrieix, la pomme du Limousin, le porc "Cul Noir", Le Saint-Yrieix: jeune bovin limousin. 

La madeleine de Saint-Yrieix

C'est l'une des gourmandises les plus renommées du Limousin. La rumeur populaire lie son arrivée dans la Région au Pélerinage de Compostelle . Saint-Yrieix est en effet, à l'époque médiévale une étape importante sur les chemeins des pélerins. La pâtisserie doit sa forme à la coquille Saint-Jacques qui aurait servi de moule, signe de reconnaissance des pélerins. La première madeleine confectionnée dans notre cité arédienne semble l'avoir été au limieu du XIXème siècle par un compagnon pâtissier venu de Commercy. Les 2 entreprises côtoient des artisans dont le savoir-faire contribuent à renforcer la renommée de la madeleine de Saint-Yrieix.

La pomme du Limousin

Elle a obtenu l'AOP ( Appellation d'Origine Protégée). implantée depuis plus d'un siècle aux Etats-Unis, la variété Golden arrive en Limousin dans les années 1950. L'adaptation de ce fruit au terroir Limousin tient à la qualité des sols et du climat. Les premiers vergers, implantés sur d'anciennes châtaigneraies donnent des fruits goûteux et particulièrement aptes à la cuisson. La route de la pomme du Limousin valorise les richesses du terroir liées à la pomme : visites de coopératives et d'exploitations, dégustation chez les restaurateurs, artisans et producteurs fermiers.

Le porc "Cul Noir de Saint-Yrieix"

Cet animal est arrivé dans le Massif Central il y a 400 ans. De souche ibérique, il s'est adapté à notre climat . Au départ il était élevé pour l'autosubsistance et aussi pour sa graisse car il est capable de stocker une importante quantité de graisse. Par la suite, ils ont connu leur apogée du milieu des années 20 jusqu'au milieu des années 30, où ils étaient engraissées puis vendus aux foires notamment à la Meyze, Coussac-Bonneval et Saint-Yrieix. Menacés de disparition après la seconde guerre mondiale pour cause de manque de rentabilité principalement, il ne restait que 40 animaux en 1980 ! Il faut deux ans pour élever un porc.

Par ailleurs, dans un souci de défense et de sauvegarde de la race "Cul Noir", un Syndicat des Eleveurs de Porcs Cul Noir est crée en 1993 avec l'appui de la Chambre d'Agriculture de la Haute-Vienne et de l'institut technique du porc.

Le porc Cul Noir doit sa renommée à sa viande particulièrement savoureuse . Cette viande se marie admirablement avec l'incomparable pomme du Limousin.

Le Saint-Yrieix, jeune bovin limousin.

Le Saint-Yrieix, jeune bovin limousin" Un Limousin , rosé à point " est une spécialité uniquement sur le bassin de Saint-Yrieix.

Ce veau ( mâle ou femelle) doit être né sur l'exploitation,  issu de deux parents de race limousine et être âgé de moins de 10 mois. Il sera nourri d'une ration sèche issue des produits de l'exploitation.

En 2006, un Groupement d'Intérêt Economique (GIE) s'est constitué regroupant une vingtaine d'adhérents (producteurs, restaurateurs ...) avec pour objectifs de valoriser et promouvoir la filière "Veau de Saint-Yrieix". Des travaux sur l'amélioration des conditions de production la marque : Le Saint-Yrieix, jeune bovin, un limousin rosé à point" crée par la Communauté de communes du Pays de Saint-Yrieix est déposée. L'impact économique est important au niveau des retombées directes sur les producteurs, les bouchers et les restaurateurs mais aussi du commerce local et de l'image de  notre pays de Saint-Yrieix en matière de productions emblématiques locales.